Macron et En Marche, jeu de dupes, jeu de maux

0
589

Un type qui fait tout de travers et qui appelle son parti En Marche ça m’avait mis la puce à l’oreille. Et je ne parle pas de mon mobile.

La mobilité justement parlons-en, c’est une phobie de Macron : quelqu’un qui vous conseille de traverser la rue pour trouver du boulot vous fait marcher c’est sûr.

La suite nous à largement prouvé que c’était le cas.

Dès le départ, les mesures du gouvernent étant de véritables histoires à dormir debout après il ne fallait pas s’étonner que les gens y aillent à reculons. Et Macron était déterminé à réformer au pas de charge, on allait voir ce qu’on allait voir. Et justement quand on est à reculons on ne voit pas grand-chose.

C’est ce que finalement avec le recul on se dit tous, on peut toujours courir avant qu’En Marche écoute nos aspirations. Mais les supporters de Macron, eux sont solidement convaincus du bien-fondé de leur idole : ils ne marchent pas, ils courent.

Prenons les Gilets jaunes par exemple, Macron a joué la tactique de l’immobilisme et ça a marché. Et pour marcher, ça ils ont marché les gilets jaunes. Dans l’indifférence générale. Et ils pouvaient toujours se lever de bonne heure, ce qu’ils ont fait, pour que macron daigne les écouter.

Puis vint la crise du Covid. Et là on a vite vu avec les interventions de tous poils que la politique et les médias ç’est un vrai panier de crabes. Et les crabes, ça marche de travers, aussi. Et tout s’est mis à marcher comme ça, de travers, pire qu’avant.
Puis le gouvernement a révélé son vrai visage en mettant bas les masques, enfin non justement c’est bien ce qu’on lui reproche puisqu’il nous a obligé en mettre jusque dans la rue, des masques. Et ne pas sortir de chez nous. Un comble. Avec tout ça on n’est pas couchés.

Ne nous voilons pas la face, des voiles il y en a déjà trop à mon goût, ce Président, son parti et son gouvernement sont un échec.
La dernière mesure c’est d’obliger tout le monde à prendre son café et manger assis. Et on se déplace comment assis ? J’ai bien une image en tête -voir la vidéo- mais l’image me mets mal à l’aise. Allez savoir pourquoi.

Du coup certains prétendent qu’il a mis la France à genoux. Assis, debout, couché, en Marche.. on n’en peut plus.
Hé oui, Macron et ses sbires entendent bien nous mettre au pas. Et ils ne s’en privent pas. Ca légifère à tout va, ça n’arrête pas. On est au pas de lois.

Et de lois à l’oie il n’y a qu’un pas.

On est au bord du gouffre. Alors, En Marche !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

deux × 5 =