La lutte finale contre le Covid ou le dernier contaminé à forcément tort

0
285
Single person away from the crowd standing out with dark shadows 3d render

Humour noir, enfin non racisé, je ne sais plus..

La lutte finale

Ca y est on avait terrassé le Covid ! Après la 48 ème vague les gouvernements mondiaux s’étaient finalement alliés et avaient décrété la vaccination obligatoire pour toute la planète y compris les chiens, les chats et les canaris. Il était temps car Il faut dire que les variants s’étaient mis de la partie à un tel point qu’on avait utilisé une double lettre pour désigner tous ceux qui étaient sortis comme le Alphabéta surnommé le variant guatémaltèque ou encore le Zétaomicron le variant « socialiste ». Il avait été dénommé comme ça parce que l’on l’avait détecté lors du dernier congrès du parti socialiste français avant sa fermeture définitive. Ce qui avait fait dire à mon beau-frère que « jusqu’au bout ils auront fait des conneries».

Ca n’a pas été sans dégâts collatéraux. Il faut dire que vacciner des nourrissons dans une maternité à peine nés ça ne passe pas comme ça aussi facilement. Et puis aussi on a assisté à la fermeture de plein d’EHPAD. Autant dire que l’espérance de vie en à pris un coup au niveau mondial. Mais bon, on était tous vaccinés, en vie alors les autres … ça va, ça vient. Enfin ça meurt surtout. Ou alors dans un état..

Bon et puis il faut bien dire se faire vacciner tous les 15 jours c’est fatiguant et finit par donner des populations un peu zombies. A peine le temps de sortir des 3 jours de fièvre, effet le plus souvent constaté, qu’on recommence. Il y avait aussi le test obligatoire toutes les semaines. On avait tous le nez comme des citrouilles.

Il y avait toujours eu des récalcitrants un peu partout dans tous les pays mais on en est venus à bout. Faut dire qu’on leur avait tellement pourri la vie que la plupart vivaient dans des grottes sans eau ni électricité. (de là la fameuse imprécation contre les antivax « marcher dans la grotte ça porte malheur)  Enfin quoi faut savoir ce qu’on veut. Les derniers antivax-non binaires français par exemple (ils se définissaient ainsi) s’étaient fait exploser sur un site de production de vaccins de Zipfer. Quand on lutte il n’y a pas de petites victoires. Et là ils avaient dispersé au moins la production d’une petite ville pour un mois. De toutes façons Zipfer s’en fout : ils ont des unités de production partout alors une de plus ou une de moins. Et c’est pas leur président directeur Général pour la France E. Macron (nommé après sa défaite en 20xx) qui dira le contraire.

Et là ils avaient crié victoire. Plus un seul cas de Covid, plus un seul malade depuis des mois. Victoire totale. Bon, ils continuaient la vaccination au cas où. Et les tests aussi et le Pass Citoyen restait lui aussi valable à cause du droit à l’électricité et aux quotas d’eau potable. Mais tout le monde était ravi.

C’est mon dernier test qui a coincé. Je suis positif Covid. Ne me demandez pas où, comment et pourquoi je suis contaminé. C’est un mystère de plus. J’ai fait trois autotests pour être sûr. Tous positifs.

Le problème c’est que je sais que je suis positif mais, eux aussi ils le savent. Il ne me reste plus beaucoup de temps pour me barrer, ils vont être là d’une minute à l’autre.. Et j’ai 6 milliards de personnes qui vont me rechercher pour avoir ma peau. Il n’est pas question de recommencer tout ce cirque et laisser un seul crétin trimbaler une telle calamité. Le plus simple c’est de l’éliminer c’est plus simple. Et allez savoir si j’ai attrapé Zétaomicron la honte absolue. Sont capables de revenir les autres là ..

Putain de Covid                                                       MGrinn – 20/12/2021

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

quatre × 3 =